Les Cyclades

Les Perles de la mer Egée

 

MykonosLes Cyclades sont un archipel de 56 îles et îlots symbolisant des maisons blanches écrasées par la chaleur, de fiers moulins à vent, un ciel azur et une mer d’un bleu profond.

KythnosKithnos est l’île la moins touristique de l’archipel où l’ambiance est très détendue. C’est d’ailleurs pour cette raison que la cuisine des tavernes est restée traditionnelle et savoureuse. Découvrez son musée byzantin et ses petits moulins. Parcourir les ruelles du village à dos d’âne enchantera les grands et les petits. Au Sud du port de Loutra dans le Nord de l’île, vous trouverez une des nombreuses plus belles plages du nom de Stefanos. Une visite de l’île en scooter ne manque pas d’attraits pittoresques et d’un beau panorama.

 

Hermoupolis, Syros

Syros, son port Hermoupolis fut par le passé réputé pour son commerce. La capitale des Cyclades possède le plus beau de tous les ports égéens et le plus animé.  Il est bon de flâner à l’ombre de la Grand Place de Miaoulis dont le style est néoclassique. Sa culture chrétienne et orthodoxe, son histoire riche et sa nature généreuse en font une escale très agréable. Les quartiers d’Ano-Syros très romantique et Vaporia très typique, constituent un véritable village cycladique dans la capitale. Cette île est réputée pour ses fabriques de loukoums exportés dans toute la Grèce et à l’étranger.

 

Les moulins, MykonosMykonos avec son petit port de maisons éclatantes de blancheur, son village labyrinthe aux ruelles tortueuses et tellement fraîches, est le plus beau village des Cyclades. La gentillesse des habitants est pour quelque chose dans l’incroyable développement touristique qu’a connu l’île. Un fatras de boutiques de souvenirs, de bars à lumières tamisée, de tavernes animées font disparaître le village dans un bruyant tourbillon. C’est en fin de saison qu’il fait bon se perdre dans le dédale des venelles, siroter l’ouzo à la fraîche au bord de l’eau et écouter vivre le village dans son calme et sa sérénité. Si vous avez le temps, allez jusqu’à l’îlot Drako à l’extrémité Est. Avec un peu de chance, vous apercevrez les derniers phoques de Méditerranée. Quant à Pétros, le pélican endémique de Mykonos est toujours là, du moins sa descendance.

 

MilosMilos, est avant tout, l’île où la célèbre Vénus fut découverte et se trouve aujourd’hui au Musée du Louvre. Or, tout le monde ne sait pas qu’au centre de l’île, un volcan a été envahi par la mer et n’est autre à ce jour que la rade de Milos bien protégée pour les plaisanciers. Elle est reconnaissable de loin de par ses falaises faramineuses de couleur rougeâtre, d’orange et de blancheur immaculée. A flanc de colline, le vestige d’un théâtre mal conservé de tronçons de colonnes et de pans de murs est reconnaissable. Un petit musée d’artisanat cycladique est à voir, costumes, mobilier et outils déposés dans un cadre naturel. Le village est très vivant et riche dû aux mines de pouzzolane (terre volcanique utilisée dans la fabrication des ciments), que l’île exporte depuis très longtemps.

 

SantorinSantorin est l’île offrant un des plus beaux décors de Méditerranée, dotée d’une histoire mouvementée par sa formation volcanique. Au centre de la caldeira, deux îlots noirâtres et déserts, les Kaméni (les brûlés) et Thirasia. Le village de Thira est une escale exceptionnelle, un joyau blanc et bleu accroché au bord de la falaise noire et rouille dominant tout le cratère de près de 300m. Santorin bénéficie d’un climat doux, d’une riche nature et surtout bondée de touristes remplissant les échoppes en été. Ici, s’est formée une grande civilisation dont les vestiges exhumés en témoignent à Akrotiri au Sud, où des fouilles ont permis de découvrir une ville entière et extrêmement bien entretenue datée de 1500 avant JC. A Pyrgos, le village le plus haut de Santorin moins touristique, offre un panorama époustouflant. Les plages de Santorin sont toutes de sable volcanique noir entourées de falaises rouges magistrales.

 

AmorgosAmorgos est une île montagneuse, la plus orientale des Cyclades offrant de belles randonnées et des plages magnifiques. Cette île a été choisie par Luc Besson pour le tournage « Le Grand Bleu ». Les deux principaux mouillages d’Amorgos sont à Katapola au Sud-Ouest et à Egiali au Nord. A Hora, le monastère de Horoviotissa construit au XIX siècle est une curiosité à ne pas manquer. A l’Ouest de Katapola, vous trouverez une très belle plage du nom de Kato Krotiri.

 

 N’hésitez pas à nous contacter au +41 76 316 93 30 de 9h à 19h ou suivre le lien

Les commentaires sont fermés.